RPG City.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You'll Never Walk Alone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Emploi : Pompier
Messages : 81
Infos fermées
MessageSujet: You'll Never Walk Alone   Mer 13 Sep - 11:16

Le soleil est debout depuis un moment, c’est pareil pour moi. Comme à mon habitude, je me suis levé aux aurores pour me doucher et partir travailler. J’aime arriver à une heure très matinale pour régler certaines paperasse urgente et que ma secrétaire n’a pas eu le temps de faire. J’ai aussi un ou deux commentaires à placer sur des dossiers aujourd’hui. Principalement des notes que j’ai relevées hier et qui seront dans les archives pour plus tard au cas-où. Je suis du type prévoyant ce qui ne plait pas toujours mais c’est dans ma nature et je ne changerai plus. Je préfère en noter trop que trop peu et perdre la confiance de mes patients, de plus ce que je note, ne regarde que moi. Alessia ma secrétaire, ne voit rien de tout cela ou presque. Peu coutumier du fait, pour cette journée, je porte un jeans bleu et une chemise blanche avec une cravate sombre. Le téléphone sonne, la secrétaire n’étant pas encore là, je réponds c’est sans doute un patient. La voix au bout du combiné me donne raison, c’est Julian un patient souffrant d’alcoolisme et qui vient me voir pour comprendre les raisons qui l’on poussé à commencer l’alcool. Il doit annuler son rendez-vous pour une raison précise, il s’est retrouvé à l’hôpital après s’être ouvert le crâne chez lui. Sa mère l’a conduit directement à l’hôpital et il ne peut que rester chez lui. Nous bavardons un instant et je lui souhaite un prompt rétablissement avant de raccrocher. Je note sur un mémo son nom et prénom pour en informer ma secrétaire à son arrivée.

Cette dernière arrive une heure et demi plus tard, elle a dû déposer son fils ainé au lycée elle-même car selon ses dires, son abruti n’a pas su le faire. Je la sens énervée et lui propose un café pour qu’elle vide son sac. Nous avons encore un peu de temps devant nous et puis la machine à kawa est juste derrière nous. J’apprends que son mari souhaite divorcer car il a appris qu’elle le trompait et le trompe encore. Je hoche de la tête en tombant de haut. Depuis que j’ai engagé cette femme de quarante ans, je croyais qu’elle formait un couple idyllique avec celui qu’elle épousé selon ses anciennes déclarations par amour et il y a de cela presque quinze ans désormais. Ce couple a deux enfants dont celui va au lycée et un autre plus petit. Je ne sais plus l’âge du petit dernier mais cela m’importe peu. Je lui demande si elle possède un avocat et me dit que non. Je fouille dans mes affaires et lui tends une carte, c’est un copain d’enfance, j’ai une confiance aveugle en lui et je signale à mon employée de lui dire qu’elle vient de ma part. Je me fou totalement de qui a raison ou tords dans son futur divorce mais, je sais que ses enfants auront besoin d’elle alors que son époux n’est pratiquement jamais là. Nous allons nous mettre au travail, je lui demande qui est la première personne que je dois voir bien que je le sache déjà, il s’agit d’Earlyne Tremblay : la patiente dont je suis tombé amoureux. Ma secrétaire remarque que je souris et me dit que je devrais me laisser aller. Je soupire et elle s’en va en rigolant, au moins je l’aurai fait rire c’est déjà ça. Je vais rejeter un œil au dossier de la demoiselle, j’ai un doute sur la date, non ce n’est pas encore aujourd’hui mais cela va arriver. Discrètement je la note sur un mémo que je cache dans le premier des tiroirs de mon bureau, celui que je ferme en général à clef. Je replace ma chemise comme il faut ce qui amuse encore plus ma secrétaire à qui je tire la langue et d’un coup, je redeviens sérieux, on vient de sonner à l’interphone, c’est Alissa qui répond et qui invite la personne à entrer en pressant sur le bouton qui contrôle la porte. « Mademoiselle Tremblay. » Fis-je avec un air froid mais une voix qui se veut rassurante. Je la regarde avec une tendresse indescriptible et l’invite à passer devant moi pour nous rendre dans ma salle de consultation. « Après vous. » Je craque réellement pour elle qui comme à son habitude est superbe. Putain non, je ne suis pas crédible là, je pense que même habillée d’un sac poubelle, je la trouverais super bien habillée. « Mettez-vous à l’aise, je vous en prie. » Je viens de m’installer non loin d’elle tout en lui lançant de petits regards qui ne doivent pas être perçu. Avec moi et cette thérapie, je souhaite qu’elle arrive à se stabiliser émotionnellement parlant et enfin être heureuse un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
You'll Never Walk Alone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOU REED - Walk on the wild side
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.
» Peux-t'on connecter le Garmin 265WT sur l'autoradio ?
» Rosalie ~ Sometimes the sun shines cold The road is lonely as I walk alone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toronto :: Toronto :: East End :: Cabinet Médical-
Sauter vers: